FAQ

Accueil    FAQ

La FAQ de la Voiture Électrique

Écologie, consommation, recharges, financement, autonomie, habitabilité…
Nous apportons des éléments de réponse aux questions les plus courantes sur les véhicules électriques.

Rechargement de voiture électrique
La recharge de votre véhicule est fonction de votre usage quotidien. Pour le plus grand nombre d'entre nous, une prise dite "classique", contrôlée, validée par un électricien et dédiée uniquement au véhicule suffit. Un véhicule est utilisé 5 % du temps. Lorsqu'il est immobilisé, il est disponible à la recharge, soit 95 % du temps. Le temps de recharge est inférieur à 1 minute, soit 30' pour brancher le véhicule, 30' pour le débrancher ! La Voiture Electrique propose une formation sur l'éco-conduite et les bonnes pratiques à adopter pour optimiser la conduite en véhicule électrique.
Il existe en France pas loin de 30 000 bornes de recharges ce qui permet d'avoir un point de recharge rapide tous les 70 km environ. Le site Chargemap recense de façon exhaustive les bornes de recharge existantes. Vous pouvez également installer l'application sur votre smartphone afin d'organiser votre trajet avant de prendre la route.
Le développement du parc automobiles électriques n'est pas vecteur de création de nouvelles centrales nucléaires : Selon une étude RTE (Réseau de transport de l’électricité) / Avere France publiée en mai 2019, l’Hexagone serait à même d'alimenter un parc composé de 15,6 millions de véhicules électriques d’ici 2035. RTE estime qu'en 2035 « la consommation d’énergie liée au développement du véhicule électrique ne devrait pas excéder 48 TWh, soit 10% de la consommation française ». En 2020, celle-ci s’est élevée à 449 TWh pour une production de 500 TWh, dont 67,1% d’origine nucléaire et plus d’un quart d’origine renouvelable.
Une batterie de véhicule électrique est recyclable entre 92 et 95 % selon les sources (source Umicore - Belgique et SNAM France) Selon l'ONG Transport & Environnement, plus d’un cinquième du lithium et du nickel, mais aussi 65% du cobalt nécessaires à la fabrication d’une batterie pourraient être issus du recyclage. Avant d'être recyclée, votre batterie aura eu 2 vies : - une première vie durant laquelle elle vous transportera - une seconde vie durant laquelle elle alimentera un site autonome (usage stationnaire)
Un gros rouleur, c’est-à-dire une personne qui effectue au minimum 35 kilomètres par jour, inclut dans ses dépenses un budget dédié au carburant. Les coûts de carburant pour 100km sont en moyenne de 8,98€ (véhicules essence et diesel confondus) contre 2 € pour 100km en électrique. Plus vous roulerez en électrique, plus la différence par rapport au coût du trajet sera importante et plus les économies de carburant rembourseront l'achat du véhicule électrique.
Un véhicule électrique est silencieux, sécurisant et performant. Lorsque vous accélérez, vous n’avez pas de turbo à alimenter, ni de carburant à faire parvenir pour alimenter votre moteur. L’électricité est disponible instantanément et donne du couple au véhicule à bas comme à haut régime.
Le chauffage est un point sensible de la voiture électrique : c'est le 2éme plus gros consommateur après le moteur. C'est pour cette raison qu'un système d'apport de calories le plus efficient possible est important, même s'il n'est pas indispensable. La pompe à chaleur va récupérer des calories (de la « chaleur ») à divers endroit du véhicule, divisant les consommations liées au chauffage presque par 3. De même, les sièges chauffants, étant de faibles consommateurs, surtout comparés à l'impression de chaleur apportée, peuvent être une option très intéressante sur les véhicules à batterie.
Les seules dépenses d’entretien pour un véhicule électrique sont liées au train roulant (pneus, roues, amortisseurs). Le coût d'entretien d'un véhicule électrique est en moyenne divisé par 5 par rapport à un véhicule thermique.

Toujours pas convaincu ?

Nous vous invitons à nous contacter de façon à vous donner nos meilleures informations en matière de mobilité électrique.